design graphique

dessin / animation

installation

contact

Echantillon d'une géographie imaginaire, Solfatares entre en résonance avec une des maquettes du musée présentant un site archéologique, en proposant le témoignage d'un territoire hybride où cohabitent éléments empruntés au réel et éléments fictifs.

Le projet peut alors apparaître comme la vision d'une nature post-chaotique inscrite dans un temps futur, offrant le processus inverse d'un travail archéologique. Question de temporalité: si la maquette donne à être découverte comme élément du passé au même titre que les autres pièces du musée; alors le spectateur observe un territoire futur, donc l'espace devient la donnée de référence tandis que le temps, lui, glisse vers l'arbitraire.

Il est dès lors possible de relier la forme de cet étrange jardin aux questions qui nous habitent quant à notre avenir.

Samuel Pivot (commissaire d'exposition)

Solfatares, 2012

Oeuvre in situ réalisée pour le festival Jardins Synthétiques

Musée Saint Raymond, Toulouse

 

musée saint raymond